Skip to main content

Analyse
des concurrents

pour comprendre
ce qu’il y a et comment cela se passe
la concurrence

L’analyse des concurrents, ou benchmarking, est uneactivité fondamentale pour les entreprises, B2C et B2B, intéressées par la croissance et le positionnement stratégique.

Pour ce faire, Parklab met à disposition ses experts et son expérience pour analyser les concurrents, en mettant en évidence leurs points forts et leurs points faibles, les éventuels points faibles détectés, les techniques de marketing numérique utilisées et bien d’autres choses encore.
Des informations essentielles pour appliquer une stratégie efficace et convaincante, dépasser la concurrence et appliquer toutes les bonnes pratiques du secteur.

Se concentrer
sur public cible


Il s’agit d’identifier la compétence comme point de départ de l’analyse des concurrents. Ce studio ne se base pas uniquement sur les concurrents directs, ni même sur ceux qui proposent un produit très similaire, mais également sur ceux qui sont indirects et potentiels, qui sont généralement en mesure de répondre aux mêmes besoins du client ou qui pourraient le faire à l’avenir. Cette recherche est donc fondée sur l’analyse précise et préalable de la cible, des besoins qu’elle a et des produits et services disponibles pour y répondre.

Qualitativo
et quantitatif


La réalisation d’une analyse précise des concurrents est le moyen idéal pour obtenir des informations qualitatives et quantitatives sur la concurrence, que ce soit en termes de stratégie de marketing ou de vente, mais pas seulement. Le fait de disposer de toutes ces données permet d’obtenir des informations et des indications sur la manière d’élaborer des stratégies et des processus, de donner vie à des idées pour faire la différence, d’améliorer les produits et les services offerts et de conquérir des créneaux et des opportunités sur le marché. Enfin, pour permettre à chacun de vivre une différenciation réelle et importante.

Même pour
le marketing


L’analyse précise de la concurrence ne concerne pas seulement les processus et le positionnement de celle-ci, mais aussi ses stratégies de marketing numérique. Par exemple, quel concurrent a réussi à se faire une place de choix dans le moteur de recherche de Google ? Avec quels mots clés ? Comment gère-t-il ses réseaux sociaux ? Comment interagit-il avec son public ? Répondre à ces questions vous aidera à comprendre les meilleures pratiques du secteur, mais aussi à identifier les points d’achoppement de la compétence et les besoins du marché que vous avez découverts.

La SEO,
étudiée en détail


Technologie, contenu créé et affiché et stratégie de lien retour sont les trois aspects centraux sur lesquels se concentre l’analyse des concurrents en ligne, mais ce ne sont pas les seuls. Une étude attentive des concurrents placés aux meilleures positions dans le moteur de recherche permet de comprendre concrètement comment ces derniers sont en train de conquérir le gradient de Google. L’analyse doit également prêter attention à ceux qui émergent le plus, car le référencement est une technique de marketing numérique qui demande du temps.

Une question
de technologie


L’un des points importants à analyser, vu au point précédent, est la technologie. Pour une bonne analyse des concurrents, il est important de recueillir des données sur une série de profils technologiques installés sur les sites web de la concurrence. Parmi ceux-ci, la présence de systèmes d’analyse et de suivi, de widgets, de canaux pour le commerce électronique, mais aussi de cadres, de CDN, de cartographie, de technologies mobiles d’abord, de médias audiovisuels..

Structure et
Vitesses du Web


Une bonne analyse doit également comprendre la structure des sites web de la concurrence, par le biais de la cartographie, et d’autres facteurs importants pour Google, qui ne se limitent pas encore à une simple vitesse. Sur le plan technique, on parle de Core Web Vitals, une série d’indicateurs qui permet au moteur de recherche d’accéder à un guide unifié sur les éléments de qualité essentiels pour offrir une expérience optimale à l’utilisateur. Les analyser et les confronter à ceux de son propre site offre une vision intéressante des objectifs à atteindre.

Analisi SWOT

Nous nous occupons d’élaborer une confrontation basée en particulier sur la méthodologie SWOT.

Forces, faiblesses, opportunités et menaces.

Cet outil de conception d’entreprise doit son nom à l’acronyme Strenghts, Weaknesses, Opportunities & Threats ( forces, faiblesses, opportunités et menaces ) et fournit un tableau plus clair de la situation de départ et des marges d’amélioration.

Il se compose de 4 parties qui reprennent les points forts, les points faibles, les opportunités et les faiblesses identifiés lors de l’analyse des concurrents. Pour pouvoir le compiler, il est utile de poser des questions spécifiques.

Pour les points forts, par exemple, il est bon de demander « En quoi les concurrents sont-ils les meilleurs ? », « En quoi sont-ils connus du public ? », « Qu’est-ce qui rend les clients attirants ? » et « Pourquoi les clients choisissent-ils d’acheter leurs produits/services ? ».

En outre, en ce qui concerne les points de débordement, l’identification des plaintes des clients de la concurrence, des problèmes liés aux produits ou aux services ou d’éventuels manques dans le catalogue peut aider à percevoir les manques à colmater.

La rubrique  » Opportunités » sert également à mettre en lumière d’éventuelles occasions d’affaires et de croissance. Pour ce faire, il est utile de noter les services fournis, mais de manière incomplète, par les concurrents, les manques dans le catalogue, les changements récents qui ont influé sur la perception de la part des clients

La dernière section est celle consacrée aux produits mineurs et sert à mettre en lumière d’éventuels risques. « Avez-vous baissé les prix dernièrement ? », « Offrez-vous des produits ou des services innovants ? », « Si vous vous déplacez dans une nouvelle position plus proche de vous ? » sont autant de questions très utiles dans le cadre d’uneanalyse des concurrents avec la stratégie SWOT.

Social Listening

Une bonne analyse des concurrents doit être fondée également sur des stratégies de Social Listening.

Consultez l’avis des utilisateurs finaux et des clients.

Nous ne sommes pas limités à un studio attentif aux caractéristiques plus ou moins similaires de nos clients et de leur concurrence.
Une bonne analyse des concurrents doit se fonder également sur des stratégies de Social Listening. Celles-ci permettent de comparer les résultats du test SWOM, en recueillant l’avis des utilisateurs finaux, voire des clients.

L’écoute des consommateurs consiste à les placer sur les panneaux de ces derniers, à fournir en première personne les services offerts par les concurrents, mais aussi à réaliser une analyse des interactions de l’utilisateur.

Par exemple, il est possible de tester le service concurrent ou d’envoyer une lettre d’information pour identifier la fréquence des courriers électroniques et les thèmes abordés.

En outre, l’examen des pages sociales des concurrents permet d’identifier la fréquence des communications, la qualité et le contenu des messages, les résultats obtenus en termes d’interaction et le ton des commentaires.

À partir de ces éléments, mais aussi des recensions et des évaluations en ligne, il est possible d’identifier les éventuelles difficultés et les aspects préoccupants des concurrents, ainsi que leur gestion d’éventuels problèmes, en termes de processus et de tempêtes.

Il existe des outils en ligne qui facilitent cette analyse, en recueillant des informations et en organisant les données.

Facebook, Instagram e Twitter..

Les réseaux sociaux sont désormais un élément essentiel pour consolider une stratégie de positionnement numérique. C’est pourquoi il n’est pas possible de se passer d’une analyse complète des concurrents.
Les premières questions à poser, en fait, sont les suivantes : « Les concurrents utilisent-ils les réseaux sociaux ? « Quali ? « Perché ? Une fois que l’on a stabilisé la qualité de l’analyse sociale, on peut s’intéresser à ce qui est spécifique.

Par exemple, pour Facebook, outre une observation standard de la fréquence d’aggiornamento de la page, l’analyse concurrentielle se base sur le nombre de fans et la quantité d’interactions réalisées par les utilisateurs.

L’analyse des concurrents sur Instagram doit quant à elle se baser sur la répartition du contenu de la page et sur la création de nouveaux hashtags. D’autres éléments à prendre en compte sont la recherche coûteuse de hashtags corrélés pour augmenter de façon exponentielle le nombre d’utilisateurs ciblés.

Un autre réseau social très important à prendre en compte, dans certains cas, est Twitter.
D’une importance capitale pour les entreprises ayant une présence internationale, il permet une analyse basée sur des données telles que les médias des tweets des journalistes, le degré d’engagement des utilisateurs, le nombre de messages, de hashtags et de retweets.

Il existe des logiciels dédiés à chacun de ces aspects sociaux, qui permettent de collecter des données et de générer des informations.

 

CEPENDANT, POUR COMMENCER L’ÉTUDE, IL EST ESSENTIEL DE
DE CONNAÎTRE LA CONCURRENCE, AU MOINS LA PLUS PERTINENTE.

…mais aussi LinkedIn !

L’analyse des concurrents sur LinkedIn est sans doute l’une des plus intéressantes pour les marchés B2B. En effet, ce réseau social est largement utilisé par les professionnels et les décideurs.

Une fois les concurrents identifiés, l’analyse doit être réalisée en tenant compte de données telles que le nombre de followers et de connaisseurs, le type de contenu publié et la fréquence, le ton de la voix, la construction de la page et des pages des destinataires, les interactions générées (réactions, condivisions et commentaires), les hashtags utilisés..

Le type de contenu est un facteur important, car LinkedIn est utilisé pour la génération de leads et pour les faire passer par les différentes étapes de l’entonnoir. Quel contenu offre la concurrence ? Distribuer des cadeaux ? Organise-t-il des événements, comme des webinaires ? Si tel est le cas, quels sont les thèmes abordés ?

La collecte de données peut également être réalisée à l’aide de logiciels dédiés, mais le regard attentif d’un professionnel est toujours le meilleur outil pour identifier les points forts et les points faibles, les produits non copiés, les contenus et les stratégies les plus appropriés.

LinkedIn est souvent utilisé par les entreprises pour prêter attention non seulement à la page principale de l’entreprise, mais aussi aux pages des employés et des cadres, afin d’offrir une narration unifiée et de stimuler l’Employee advocacy.

Pour ce faire, il est utile de prêter attention aux contenus publiés par les employés, à la présence ou non d’un style unifié sur les pages de ces derniers, à leurs interactions avec la page principale et avec les contenus de cette dernière..

Tous ces éléments vous donnent des conseils pour améliorer votre propre gestion de LinkedIn !

Contenu SEO

L’analyse des concurrents passe aussi par le SEO Content
dai SEO Content.

Comprendre en gros comment fonctionnent les contenus et les mots-clés.

Comprendre en profondeur quels contenus et quels mots-clés fonctionnent pour les concurrents est une partie cruciale de l’analyse et, en particulier, il s’agit aussi de l’élément le plus simple à vérifier et à utiliser pour augmenter le trafic organique sur son propre site.

Quelles sont les questions qui déterminent le trafic ? Comment les contenus sont-ils organisés sur le site web de la compétition, tant en termes de structure que d’intention de recherche ?

Répondre à ce type de questions sur le contenu par le biais de l’analyse des concurrents ne sert pas seulement à mettre en lumière d’éventuelles meilleures pratiques, mais aussi à saisir d’éventuelles opportunités qui n’ont pas encore été identifiées, par exemple des mots clés extrêmement pertinents et susceptibles de créer de nouvelles opportunités d’affaires.

En outre, bien que le positionnement sur Google puisse ne pas être aussi lié à des éléments tels que les balises méta (grâce à l’introduction du Knowledge Graph), le fait d’avoir une feuille de route bien présentée, tant pour les utilisateurs que pour les moteurs de recherche, est toujours un objectif pertinent.

Sur le marché, il existe des solutions professionnelles conçues pour comprendre le rapport entre son propre site et celui de ses concurrents, objet de l’analyse, en se référant à des éléments tels que le titre de la page, la description de la balise méta, le mot-clé, le contenu, les principaux mots-clés de la longue traîne et bien d’autres encore.

Il s’agit de programmes particulièrement utiles au moment d’identifier des modèles de gradient pour les moteurs de recherche, au premier rang desquels Google !

Du réseaux social au web,
de la vente au marketing :
l’analyse des concurrents
est globale.

Reperes et graphes cartésiens

Après avoir recueilli toutes les informations possibles sur la manière dont les concurrents répondent aux attentes des consommateurs et sur les différences entre eux, il est possible d’organiser les données recueillies et de les comparer en créant un tableau de benchmarking.
Celui-ci prend en compte des éléments tels que le produit et ses caractéristiques, les informations sociétales et les stratégies appliquées en matière de marketing et de notoriété de la marque.
À partir de ces informations, il est possible d’élaborer un graphique cartographique, idéal pour contrôler que sa propre marque et celle de la concurrence répondent à diverses attentes, à diverses cibles et à divers créneaux de marché.

…pour identifier la Proposition de Valeur.

Après avoir analysé le benchmarking et réalisé un graphique cartographique, une analyse attentive des concurrents doit également permettre d’étudier la proposition de valeur de l’entreprise.
Il s’agit de ce qui rend l’entreprise unique et précieuse et la différencie de la concurrence. Il s’agit d’un point essentiel d’une bonne stratégie de communication et de marketing, par exemple.
Pour ce faire, il est conseillé d’analyser les points de parité, de différence et de non-pertinence, ainsi que les 5 forces de Porter.
La dernière tient compte non seulement de l’entreprise, mais aussi de ses fournisseurs, de son potentiel, de ses produits de substitution, de ses acquisitions et de ses concurrents, ce qui en fait un quadrant très concurrentiel de l’analyse des concurrents.

Contactez-nous pour confier votre analyse de la concurrence à notre équipe d'experts !

    By clicking you indicate that you have read and agreed to our Privacy Policy, here >

    Privacy Policy